Territoires

Strasbourg L’Eurométropole et le béton font table commune

Mots clés : Béton

Première en France pour la Fédération de l’industrie du béton, la convention de coopération signée début février avec l’Eurométropole instaure, pendant trois ans, un processus de dialogue permanent qui a vocation à se déployer dans d’autres territoires. « Nous prévoyons de signer en juin avec le Grand Besançon et d’autres collectivités de Franche-Comté. Nous sommes également en discussion avec Nancy et Metz », annonce Robert Wagner, président Est de la fédération.

A Strasbourg, l’Eurométropole et l’organisation professionnelle désignent chacune un interlocuteur dédié pour se réunir régulièrement – le calendrier doit être fixé en mars -, principalement autour de l’économie circulaire et de l’information sur les marchés publics à venir. « La convention veut dépasser la relation classique des passations de marché, pour exposer les solutions innovantes de long terme que nous pouvons apporter à la collectivité publique. Elle est le résultat de six ans de sensibilisation des élus de l’Est pour faire comprendre que la profession traverse la crise la plus grave de son histoire, accentuée ici par la concurrence allemande à moindre coût », poursuit Robert Wagner. En Alsace, l’industrie du béton emploie 754 salariés pour un chiffre d’affaires annuel de 123 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X