Territoires

Strasbourg « Double peau » et « greffe » pour le lifting de l’Insa

L’Insa Strasbourg (Institut national des sciences appliquées) fédère les étudiants de ses départements architecture, génie civil, génie climatique et électrique autour de la rénovation de sa façade sud. L’école a choisi de conserver ses grandes baies vitrées des années 1950 pour leur intérêt patrimonial et leur apport thermique. Le cas d’études a débouché sur la recherche d’une solution combinant une « greffe habitable » pour de nouveaux usages et une « double peau ». Les cinq projets architecturaux ont été soumis au regard des enseignants, du cabinet Urbane Kultur et du bureau d’études Capem Ingénierie, mais aussi aux contraintes thermiques et de structure identifiées par les élèves-ingénieurs. Ont été retenues une extension régulatrice de température en porte-à-faux à éléments coulissants en bois et une double peau en verre acrylique incrustée de copeaux métalliques récupérés. Le partenariat financier et technique se finalisant, les appels d’offres seront lancés fin mai pour une pose à l’automne, sous maîtrise d’œuvre d’Urbane Kultur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X