Territoires Strasbourg

Stradim introduit le voile contre terre

Courante en Ile-de-France, la technique de projection de béton « voile contre terre » trouve en Stradim son premier ambassadeur en Alsace. Le promoteur la fait appliquer actuellement sur son programme « La Grande Allée » de 450 logements et studios représentant 27 millions d’euros HT de travaux dans le quartier de la Meinau à Strasbourg, pour une livraison en deux temps en 2017, en juin puis en novembre. La localisation dans un tissu urbain resserré – le long de l’avenue de Colmar – motive ce choix, alternatif à la paroi berlinoise. « Il évite la gêne pour le voisinage qu’auraient occasionné les vibrations des palplanches », souligne Jean-Marc Herrmann, directeur technique de Stradim.

Gain de temps. La technique consiste à réaliser les voiles du haut vers le bas par projection de béton sec mélangé à l’eau, grâce à des butons en bois ancrés dans la terre qui soutiennent le mur. Pour La Grande Allée, sa mise en œuvre sur les 3 mètres de sous-sol est confiée à Société francilienne de Bâtiment (SFB), les régionaux Lingenheld et Socara réalisant respectivement les lots terrassement-dépollution et gros œuvre. Le non-recours aux parois berlinoises génère également un gain de temps, que Stradim évalue à deux mois.
Le promoteur régional avait fait connaissance avec le « voile contre terre » en 2014 sur l’une de ses opérations en Seine-et-Marne. Reconnaissant qu’il requiert une certaine taille pour se justifier, Stradim lui prédit un avenir dans la dense Alsace. « Le marché semble exister pour la constitution d’une filière locale de mise en œuvre », estime Jean-Marc Herrmann.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X