Régions Toulouse

SPÉCIAL NUMÉRIQUE – Toutes les écoles en BIM

Mots clés : Logiciels - Outils d'aide

A Toulouse (Haute-Garonne), la construction de trois nouveaux groupes scolaires vient d’être lancée. Ils sont conçus avec les outils du BIM, comme toutes les nouvelles écoles de la ville. L’initiative a pour origine une demande de l’ordre des architectes et de l’Association Ingénierie Midi-Pyrénées. « Le BIM commençait à se développer, les bureaux d’études et les architectes étaient prêts à se lancer, seules les commandes manquaient », témoigne Pierre Bonnard, secrétaire général de l’ordre des architectes de Midi-Pyrénées. « Un donneur d’ordres public comme la Ville de Toulouse peut jouer un rôle de démonstrateur et peut prendre un peu plus de risques qu’un opérateur privé », indique Olivier Batlle, directeur adjoint de l’architecture de la Ville et de la métropole.

Sensibilisation des professionnels. Un travail de sensibilisation a été engagé par les organisations professionnelles auprès de leurs adhérents. « Nous ne cherchions pas des candidats expérimentés, mais des gens motivés et disposés à apprendre avec nous en marchant, précise Olivier Batlle. Nous n’avons pas voulu non plus aller trop vite, car nous aurions risqué de laisser en route les trois quarts de la profession. » La même démarche a été engagée en direction des entreprises, à travers la FFB Occitanie. Les projets ont ainsi été présentés aux neuf filières du bâtiment. « Nous nous attendions à ce que ça renâcle, témoigne Laurent Nieto, directeur de l’architecture de la Ville de Toulouse. Mais tous les corps de métier ont répondu favorablement, y compris les peintres et les plâtriers. » La fédération régionale du bâtiment, qui a lancé une opération baptisée BIM Construction Occitanie, accompagnera le premier chantier, celui de l’école Germaine-Tillion, à titre expérimental. Les entreprises retenues bénéficieront d’une formation dispensée dans les locaux de la FFB 31, où se tiendront également les réunions de la cellule de synthèse. « Nous allons construire virtuellement le bâtiment avant de le faire pour de bon, explique Pierre Bonnard, architecte du projet. Nous pourrons ainsi anticiper les problèmes et éviter des conflits en phase chantier. » Les trois consultations sont lancées en lots séparés. Les entreprises devraient être désignées en septembre. Trois autres opérations suivront, portant cette fois sur des restructurations-extensions : les écoles Clément-Falcucci et Lapujade (phase APS) et Claude-Nougaro (concours). Deux autres projets seront conçus en BIM par des architectes de la Ville : les écoles Jean-Zay (neuf) et Patte-d’Oie (extension).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X