Architecture Maquette numérique

SPÉCIAL NUMÉRIQUE – Le BIM avance à grands pas sur les petites opérations

Mots clés : Logiciels - Outils d'aide

D’abord utilisé pour des projets de grande ampleur, le BIM commence à être employé avec succès dans des constructions ou des rénovations de taille modeste.

Entre février et décembre 2016, la part de professionnels utilisant le building information modeling (BIM) a fortement augmenté. Selon le baromètre établi par le Plan de transition numérique dans le bâtiment (PTNB), elle a progressé de 8 points, pour s’établir, tous acteurs confondus, à 35 %. Un tel niveau, bien qu’encore faible, signifie que l’outil numérique commence à être pris en compte par les TPE-PME du bâtiment qui représentent la grande majorité des entreprises du secteur. Ces petites structures travaillent principalement sur des chantiers de taille modeste. Et quand elles s’approprient le BIM, il apparaît clairement qu’il apporte un plus à leurs prestations.

C’est l’une des motivations de Renocoop lancée en juin 2016. L’association, qui compte dans ses rangs Promodul, la Capeb, Saint-Gobain, Qualitel ou encore la CDC, a en effet mis en place une plate-forme web qui vise à fiabiliser et à industrialiser la rénovation énergétique des maisons individuelles, du petit collectif et même des petits commerces (lire p. 68). Renocoop utilise les technologies numériques – scanner laser 3D et photogrammétrie en tête – et fournit aux artisans les informations nécessaires à leur corps de métier dans une maquette simplifiée. Dans cette optique, le numérique n’est qu’un outil au service de la rénovation énergétique. « Nous avons déjà réalisé 12 chantiers-tests, essentiellement en Picardie et...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5928 du 30/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X