Régions Est

SPÉCIAL NUMÉRIQUE – Altempo fluidifie les chantiers par le numérique

Mots clés : Gestion immobilière

1 M€ versé au nouveau Fonds d’initiatives rurales de la région Grand Est, en soutien à son Pacte pour la ruralité.

10,7 €/m 2 Loyer moyen dans le privé en 2016 dans la zone de Saint-Louis, record pour le Haut-Rhin (moyenne : 8,7 €).Source : Adil 68.

125 M€ Investissement de General Electric dans la création d’une nouvelle unité à Belfort, consacrée à l’impression 3D.

Altempo (20 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel) ajoute la gestion des chantiers à son métier principal, la réalisation de leurs installations provisoires. Pour cela, la PME de constructions modulaires de 50 salariés basée à Colmar (Haut-Rhin) fait appel au numérique. Elle a mis au point en début d’année la plate-forme Altgéni qui simplifie et fiabilise les informations pour les maîtres d’ouvrage, les maîtres d’œuvre et les entreprises d’un même chantier. « Altgéni assure la gestion des flux, des accès et des impacts sur tout ou partie du chantier, en fonction de la demande des acteurs présents », décrit Thierry Munier, président d’Altempo. Cette vocation multiple est atteinte par la combinaison de plusieurs logiciels, algorithmes et interfaces, tous conçus en interne moyennant 220 000 euros d’investissements et d’innombrables heures de développement.

Gestion des flux. La plate-forme est particulièrement adaptée aux travaux sur des sites très urbains soumis à de fortes contraintes de sécurité et de place, estime l’entreprise alsacienne. Elle-même connaît bien cette configuration, car elle est une habituée de l’équipement de chantiers de prestige, parisiens pour l’essentiel : Philharmonie, rénovation du Forum des Halles et du musée du Louvre, etc.

Le volet « gestion des flux » d’Altgéni crée un planning virtuel, qui renseigne sur les moments où une zone de stockage va se libérer pour accueillir le véhicule de livraison suivant. « Cela évite l’embouteillage de camions, qui peut se produire très vite lorsque les espaces de manœuvre se réduisent à quelques mètres carrés ou que les créneaux horaires de livraison sont très limités », plaide Thierry Munier.

Livret d’accueil numérique. Seconde fonction, la gestion de l’accès des personnels des entreprises repose sur l’élaboration d’un livret d’accueil numérique. Les salariés, permanents et intérimaires, suivent une formation en ligne aux consignes de sécurité. Sa validation entraîne la délivrance du badge d’accès. « Le maître d’ouvrage reçoit les informations nécessaires pour s’assurer de la conformité à la loi des personnels du chantier, le maître d’œuvre sait combien de personnes sont présentes à l’instant “t”, et l’entreprise dispose d’un outil aisé de gestion des heures », poursuit Thierry Munier. Sur le plan de la sécurité, le produit couplé à une caméra et à des détecteurs de présence permet aussi d’identifier instantanément toute présence anormale dès les abords du chantier, et d’y réagir de façon instantanée, non par un déclenchement d’alarme mais par une interpellation de vive voix par un télésurveillant. Cette procédure semble plus dissuasive.

Altgéni fournit en outre toute une base de données, grâce à son interface avec des appareils de mesure et les documents fournis par les entreprises et les prestataires extérieurs : nombre d’heures d’insertion, taux de valorisation des déchets, niveau de bruit, etc. Ses premiers sites d’application se trouvent là encore en Ile-de-France : les chantiers de l’ambassade d’Allemagne (pour la gestion des flux), du centre commercial Parly 2 (travaux de nuit) et de la rénovation du Grand Palais.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X