Régions Grenoble

SPÉCIAL MARCHÉS PUBLICS – La Ville source ses fournisseurs

Mots clés : Béton

+ 3,6 % Progression sur un an des mises en chantier de locaux d’activités dans la région à fin avril.

1,21 million de mètres cubes de béton prêt à l’emploi ont été produits dans la région au 1er trimestre (+ 6 % sur un an).

175 613 Nombre de salariés de la filière construction au 4e trimestre 2016 dans la région. Source : Cerc.

Répartir les travaux entre plusieurs entreprises pour avoir des interventions rapides sur ses bâtiments… C’est l’objectif que la Ville de Grenoble s’est fixé en menant sa première opération de sourcing. Consacrée par la réforme des marchés publics de 2016, cette pratique permet à l’acheteur d’informer les opérateurs économiques de son projet et de ses exigences en amont des consultations. La Ville l’expérimente pour ses marchés à bons de com-mande découlant de l’accord-cadre sur les travaux de réparation, de maintenance et d’amélioration des bâtiments communaux.

En début d’année, une réunion a été organisée en mairie à laquelle 120 prestataires potentiels ont répondu présents. « L’objectif était d’avoir un maximum d’entreprises des 16 corps d’état concernés (maçonnerie, désamiantage, étanchéité, menuiserie bois, nettoyage de chantier, etc. ) et d’éviter ainsi l’infructuosité rencontrée occasionnellement sur certains lots », indique Jean-Christophe Buaillon, directeur des affaires juridiques et de la commande publique de la Ville. Sont en jeu 3 millions d’euros de travaux par an sur 665 biens (environ 750 000 m²), le tout découpé en prestations inférieures à 25 000 euros HT par lot, bon de commande et zone géographique pour une durée d’un an renouvelable.

La consultation plébiscitée. La commune a présenté aux entreprises les grandes lignes de l’accord-cadre, les critères de jugement des offres et le calendrier. Elle leur a expliqué les documents administratifs et techniques ainsi que ses attentes dans le domaine technique (DTU, amiante, etc. ), sanitaire (qualité de l’air intérieur) et environnemental (qualité et origine des matériaux). De nombreux opérateurs ont répondu à la consultation lancée dans la foulée. Le marché devrait être notifié en juin pour un démarrage des travaux en juillet. « La Ville étudie désormais les marchés particuliers nécessitant la relance d’une telle opération de sourcing », rapporte Anne-Sophie Olmos, l’élue chargée du contrôle de gestion externe. Prochain rendez-vous : les premières Assises de la commande publique de la Ville et de la métropole, qui se tiendront en octobre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X