Enjeux Alternance

Soprema Entreprises initie des étudiants à la conduite de travaux

Se lever aux aurores, s’exposer aux caprices de la météo, manager des compagnons… Début novembre, un petit groupe de jeunes âgés de 18 à 25 ans a rejoint les bancs du Cesi (école d’ingénieurs par la voie de l’apprentissage et de l’alternance) de Strasbourg, après avoir passé un mois sur les chantiers de Soprema Entreprises. Cette filiale du groupe Soprema, spécialisé dans l’enveloppe des bâtiments et des constructions métalliques, offre à ces étudiants une formation à la conduite de travaux de deux ans, dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. L’enjeu pour l’employeur : faire face aux difficultés de recrutement de jeunes qualifiés dans la construction. « Ils ne se dirigent pas tous naturellement vers le marché du travail du BTP », regrette Marie-Pierre Bouvet, DRH du groupe Soprema. « Nous veillons dès lors à les sensibiliser sur la valeur d’une expertise en matière d’étanchéité et d’isolation, très recherchée dans nos métiers. » Des modules spécifiques Soprema dans ces domaines ont été intégrés au programme de la formation dispensée par le Cesi.

Des recrues triées sur le volet. Cette première promotion accueille douze élèves aux profils variés – bacheliers, titulaires de diplômes dans le BTP mais aussi étudiants en réorientation -, qui se sont distingués parmi 500 candidats. « Nous avons beaucoup investi dans le processus de sélection, basé sur des entretiens téléphoniques et de visu , des tests au Cesi et des exercices pratiques au sein de l’entreprise, poursuit la DRH. L’immersion d’un mois sur le terrain, au début de leur contrat, visait en outre à s’assurer de leur intérêt et de leur motivation, après avoir expérimenté les contraintes de la vie sur le chantier. » Et, notamment, à permettre de toucher du doigt l’importance du management pour un conducteur de travaux. « Ils vont accompagner au quotidien les ouvriers alors qu’ils sont, pour certains, plus jeunes qu’eux, illustre Marie-Pierre Bouvet. Le manager doit pouvoir donner du sens, valoriser le travail, mais également assurer la discipline. » A l’issue de cette formation, les étudiants obtiendront un BTS. « Recruter en CDI ces jeunes formés à nos métiers et à la culture de notre entreprise demeure notre principal objectif », complète la DRH.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X