Autres

Somfy étend ses connexions

Mots clés : Industriels du BTP - Lieux de travail

Le Savoyard noue des partenariats avec des industriels de l’habitat et des start-up pour s’imposer sur le marché de la maison connectée.

Sur la route des stations de ski de la vallée du mont Blanc, en Haute-Savoie, impossible de rater l’imposant site historique de Somfy, niché au bord de l’A40. La petite ville de Cluses accueille toujours le siège de l’entreprise malgré une internationalisation entamée dès ses débuts, dans les années 1970. En cinquante ans, l’industriel est passé de simple fabricant de moteurs pour stores et volets à un groupe mondial pionnier de l’habitat connecté. Pour s’en assurer, il suffisait de voir l’accueil réservé à cet acteur traditionnel de la domotique lors de la dernière édition de LeWeb Paris, une conférence qui réunit chaque année la crème des start-up et entrepreneurs du numérique. Parvenir à s’imposer dans la maison connectée est l’une des priorités de Somfy, et son pari sur l’avenir. « Notre stratégie est d’accompagner les mutations de marché tout en maintenant nos positions historiques », résume Serge Darrieumerlou, directeur général de Somfy France. Si l’entreprise reste ancrée à son cœur de métier – l’automatisation des ouvertures et fermetures du bâtiment -, elle a rapidement fait le pari de la connectivité. Le lancement, en 2011, de la première box domotique grand public du marché français lui a permis de prendre de l’avance face à des concurrents, industriels historiques de l’électrotechnique, alors à la traîne.

Partenariats industriels.

Avec trois quarts des ventes réalisées à l’étranger, c’est l’international qui a porté les résultats de ce groupe de 7 700 salariés en 2014 : un chiffre d’affaires à 981,7 millions d’euros, en hausse de 6,4 %, et un bénéfice net stable, à 92 millions. Mais pour la première fois l’an dernier, les ventes françaises de Somfy ont reculé (- 2 %). « Le marché du volet roulant a, lui, baissé de 5 % en France, nous faisons un peu mieux, relativise le directeur général. Avec mes équipes, nous préparons la reprise du neuf, qui impacte directement le marché de la domotique. » Cette activité représente déjà 15 % du chiffre d’affaires de Somfy, avec une croissance de 10 % par an. Pour pérenniser son avance, l’industriel mise sur les partenariats avec des acteurs de l’habitat (Velux, Atlantic, De Dietrich, Philips…) pour rendre son offre domotique, Tahoma, compatible avec de plus en plus de produits pour la maison. Autre initiative : le lancement, en novembre dernier, du projet « Comète » qui vise à développer un système de cloud à distance pour mieux piloter les équipements de la maison et en gérer l’efficacité énergétique. Somfy y a investi 2,5 millions d’euros aux côtés de partenaires industriels et institutionnels.
Sa force, Somfy la puise aussi dans les liens étroits qu’il tisse avec un écosystème a priori éloigné : celui des start-up. En mars, il s’alliait avec le Néerlandais Monitorlinq pour proposer une plate-forme axée sur les services à la personne dans l’habitat via des objets connectés. « Nous avons ouvert des bureaux à Paris pour organiser ce frottement stratégique avec les start-up, car notre vision de l’habitat évolue. Hier on travaillait sur les moteurs, puis il y a eu l’automatisation et la domotique. Aujourd’hui, on mise sur les services », explique Serge Darrieumerlou. Face aux nouveaux conquistadors de la domotique que sont les Google, Apple ou Orange, Somfy se veut complémentaire et affûte ses armes : des équipements, un réseau fourni d’installateurs et le pilotage de systèmes complets.

L’état-major de Somfy

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

L’état-major de Somfy

Jean-Philippe Demaël, président du directoire du groupe Somfy. Serge Darrieumerlou, directeur général de Somfy France. Vincent Bellet, directeur délégué Industrie. Jean-Pascal Rey, directeur de l’activité Home & Building et du centre de R & D.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X