Entretien Dix ans après

Soigner son bleu et repeindre son vert

Mots clés : Bois - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Analyser un parc public dix ans après son inauguration : cet exercice rare, à l’initiative du Conservatoire des jardins et paysages, a réuni des représentants de la filière paysage le 15 juin, autour du parc des Bruyères de Bois-Colombes (Hauts-de-Seine).

Le grand nettoyage biennal au nettoyeur haute pression bat son plein, par ce matin gris du 15 juin, à l’entrée du parc des Bruyères de Bois-Colombes (Hauts-de-Seine), sur les pavés en pierre reconstituée. Toute cette semaine, les jardiniers municipaux unissent leurs efforts à ceux de la société Sepur, titulaire d’un marché pluriannuel de nettoiement de la ville. Cette coopération entre public et privé permet de lisser la charge des uns et des autres, et de compléter l’entretien régulier de cette esplanade : deux à trois fois par an selon l’ampleur de la repousse, la ville désherbe cette zone par brûlage thermique, comme le reste du parc et l’ensemble de ses espaces publics. Sur l’allée principale et depuis deux semaines déjà, les promeneurs peuvent apprécier le nouveau revêtement en enrobé beige, choisi par la ville après une phase d’essais...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 391 du 29/07/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X