Régions Clermont-Ferrand

Six bassins vont prendre la pluie

Depuis son accession au stade de communauté urbaine le 1er janvier dernier, Clermont Auvergne Métropole détient l’ensemble des compétences liées au cycle de l’eau. Un schéma directeur d’assainissement est actuellement en cours de réalisation : ses directives devraient permettre d’atteindre le « bon état des eaux et des milieux aquatiques » d’ici à 2021, comme l’exige la réglementation. Pour sécuriser le fonctionnement du réseau, améliorer l’acheminement et le traitement des eaux usées, mais aussi les valoriser énergétiquement, une enveloppe totale de près de 100 millions d’euros de travaux a été programmée par la métropole avec la délégation clermontoise de l’agence de l’eau Loire-Bretagne.

Dépollution des eaux de pluie. Dans ce cadre, six bassins de stockage-restitution vont être construits dans l’agglomération. Leur rôle est de recueillir les premières eaux de pluie, celles qui sont le plus polluées. Stockées temporairement, elles sont ensuite renvoyées progressivement dans le réseau, en direction de la station d’épuration des Trois-Rivières.

Le premier de ces six bassins est en cours de construction dans le quartier des Vergnes. D’une capacité de 2 200 m3 , il sera le plus petit des six. Il se composera d’un bâtiment de 235 m2 intégré à l’aménagement urbain et d’une « cuve » en béton de 25 m de diamètre et 10 m de profondeur. La maîtrise d’œuvre du projet, d’un coût total de 3,8 millions d’euros HT, est assurée par Egis Eau et Intersite. La mise en service est prévue pour mai 2018.

Le deuxième bassin à l’horizon 2020. Un autre bassin, d’une capacité de 10 000 m3 , sera construit entre 2018 et 2020 sur le parking Belle-Ombre de l’entreprise Michelin. Il sera composé d’un bâtiment de 420 m2 et d’un ouvrage de stockage de 38 m de diamètre et de 16 m de profondeur. Avant leur acheminement dans le bassin, les effluents seront conduits dans une « chambre d’interception ». Actuellement en travaux, celle-ci sera livrée dans le courant du mois d’avril. Son coût total est de 874 000 euros HT. Une fois ces deux projets réalisés, Clermont Auvergne Métropole passera à la construction des quatre autres bassins.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X