Edito

Si j’étais président…

Arnaud cherche-t-il à détrôner Emmanuel comme candidat préféré des entrepreneurs ? A huit mois de l’élection présidentielle, l’ancien ministre du Redressement productif multiplie les déclarations qui ne laissent pas tout à fait indifférent. En particulier dans le BTP, qui sort à peine du désert économique des années François. Certes, il ne suffira pas au compagnon d’Aurélie d’enfiler un...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5887 du 16/09/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X