Edito

Septembre, et ça repart…

Au revoir maillots, serviettes et pelles en plastique. Bonjour stylos, réglettes et pelles mécaniques. Les éphémères châteaux de sable laissent la place à des chantiers plus pérennes. Car, pour les adultes aussi, la rentrée de septembre marque la véritable reprise. Avec son lot d’angoisses, d’appréhensions et d’inconnues.
Fort heureusement, les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Après avoir enchaîné, trimestre après trimestre, les résultats décevants, le BTP pourrait enfin faire figure de bon élève. Les mises en chantier et les permis de construire redécollent, les budgets des collectivités se retrouvent moins rabotés que prévu, quelques réalisations d’envergure seront prochainement livrées… La donne semble en train de changer, reste à en tirer profit.
Car les entreprises de construction ne sont pas définitivement à l’abri du décrochage. Au contraire, c’est maintenant qu’il leur faut redoubler d’efforts. Avec les réformes en cours (pénibilité, marchés publics, contrats, amiante…) et les lois en préparation (République numérique, Egalité et citoyenneté…), elles devront se montrer attentives à l’actualité du droit. Impossible aussi de faire l’impasse sur la gestion : les plus habiles de la calculette négocieront mieux un retour d’activité encore fragile. Cerise sur le gâteau : il faudra également compter, année électorale oblige, sur l’imagination débordante des multiples candidats et leur cohorte de promesses, parfois fameuses, souvent fumeuses.
Cette rentrée est une opportunité que le BTP doit saisir. Par le travail, certes, mais aussi par l’imagination et par l’audace, le secteur a enfin la possibilité de s’arracher du fond de la classe où il végète depuis trop longtemps. « Persévérez, les résultats s’amélioreront ! »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X