Territoires

Seine-Maritime Le bailleur social Habitat 76 livrera plus de 600 logements en 2016

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

«De toutes les présidences d’établissements publics auxquelles je pouvais prétendre en tant que président du conseil départemental, je n’ai gardé que celle d’Habitat 76, parce que le logement social, c’est l’habitat au cœur de l’espace économique et social. » Le centriste Pascal Martin, nouveau patron du département de Seine-Maritime, entouré d’Eric Gimer, nouveau directeur du premier bailleur de Normandie (et sixième de France), vient d’annoncer 169 millions d’euros d’investissements pour 2016 avec à la clé, la livraison programmée de plus de 600 logements neufs. En 2015, Habitat 76 avait déjà investi 113,3 millions d’euros. « L’incertitude qui demeure sur les règles du jeu du nouveau Fonds national des aides à la pierre (FNAP), annoncé lors du congrès de l’USH à Montpellier, pourrait toutefois se traduire par une quarantaine de logements en moins », modère-t-il.

30 000 demandes en souffrance.

Parmi les principales préoccupations de l’équipe dirigeante d’Habitat 76 figurent la brutale augmentation des impayés en 2015 (+ 1 million d’euros), qui représentent environ 11 millions d’euros, et un taux de vacance important dans des secteurs comme le Pays de Bray, les Hauts de Rouen ou encore Canteleu. « Et pourtant, nous avons plus de 30 000 demandes en attente », souligne Eric Gimer.

Créé en 1919 sous le nom d’« Office public d’habitations à bon marché », Habitat 76 (900 collaborateurs) possède un parc de près de 30 000 logements (dont 4 000 maisons individuelles), répartis sur quelque 190 communes. 3 000 d’entre eux feront, cette année, l’objet de travaux d’entretien, dont 1 100 pour des réhabilitations énergétiques. En 2012, Habitat 76 avait installé 32 000 m2 de panneaux photovoltaïques sur son patrimoine, une opération unique dans le logement social en France. Le projet d’entreprise d’Habitat 76 s’inscrit dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale selon le référentiel EURHO-GR. A noter qu’Habitat 76 est désormais le troisième donneur d’ordres public de Seine-Maritime, à hauteur de sa « maison mère », le conseil départemental.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X