Régions

seine-aval Le pôle écoconstruction installe son agence à Chanteloup-les-Vignes

Mots clés : Démarche environnementale - Développement durable - Politique européenne

Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, et Pierre Cardo, président de la communauté d’agglomération « Deux rives de Seine » (CA2RS) (1), ont inauguré, le 12 juin, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), l’agence du pôle écoconstruction Seine-Aval. Ce pôle a vocation à s’étendre sur tout le territoire de l’opération d’intérêt national (OIN) Seine-Aval, qui a retenu l’écoconstruction comme l’un des axes prioritaires de développement économique.

L’agence en constitue le centre névralgique. Elle a été conçue pour répondre, en un même lieu, à tous les besoins des acteurs de l’écoconstruction, mais aussi pour informer les particuliers sur les techniques ou les entreprises à même de les mettre en œuvre. « L’exemple même de ce qu’il faut faire en matière de développement durable », a souligné Chantal Jouanno, avant de féliciter la C2ARS. A l’origine de cette initiative, la communauté d’agglomération en assure le financement avec l’appui du Feder (Fonds européen de développement régional) pour 50 % (2).

Trois entités

L’agence regroupe trois entités. Tout d’abord, un espace conseils pour les professionnels du bâtiment, les collectivités locales et territoriales, les prescripteurs et les particuliers. Ensuite, l’Ifec, un institut de formation continue professionnelle dédié à l’écoconstruction, qui n’existait pas encore en Ile-de-France. Dès septembre, l’Ifec proposera des sessions (de deux heures à plusieurs jours) pour l’ensemble des professionnels de la construction, adaptées aux contraintes des artisans, avec des enseignements variés. Enfin, sur 150 m2, une « matériauthèque » positionnée comme une véritable unité de démonstration et articulée en quatre modules (solutions bois, économies d’énergie et isolation, gestion des eaux pluviales, revêtements et peinture).

L’agence réunit plusieurs partenaires : le Caue 78, le CNDB (Centre national pour le développement du bois), l’Audas (Agence d’urbanisme et de développement économique), l’Espace info énergie, le Pactarim. Elle est implantée au cœur du futur parc de l’écoconstruction – 90 ha, dans la boucle de Chanteloup, destinés à l’accueil des entreprises – dont l’ouverture est prévue en 2011.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) La communauté d’agglomération « Deux rives de Seine » regroupe six communes : Andrésy, Chanteloup-les-Vignes, Chapet, Carrières-sous-Poissy, Triel-sur-Seine, Verneuil-sur-Seine. (2) 200 000 euros en investissement et 500 000 euros sur trois ans en coût de fonctionnement.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X