Territoires Hautes-Pyrénées

Ségolène Royal s’oppose à l’UTV65

Mots clés : Gouvernement

La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie Ségolène Royal demande la révision du projet d’usine de tri mécano-biologique (UTV65) à Bordères-sur-l’Echez (Hautes-Pyrénées), porté par le syndicat mixte de traitement des déchets (SMTD65). Le procédé de tri mécano-biologique des ordures ménagères résiduelles choisi ne serait pas conforme à la loi sur la transition énergétique et n’intègre pas le tri à la source. L’UTV65 (soit 60 millions d’euros de travaux) doit traiter 70 000 t de déchets l’an.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X