Architecture Bois lamellé-collé

Sauvetage express d’une charpente

Mots clés : Bois - Charpente - Produits et matériaux - Sport

A Paris, les poutres aux assemblages défectueux de l’Institut du judo ont été réparées en trois mois.

Construit en 2002 à Paris XIVe , au bord du boulevard périphérique, l’Institut du judo est un bâtiment en forme de coquille dont la charpente en bois lamellé-collé est constituée de cinq portiques principaux sur lesquels reposent des pannes secondaires. Chacun des portiques, de 37 m à 48 m de portée, est constitué de deux paires d’arcs dits jumelés (soit quatre arcs simples), à inertie variable, de 1,35 à 2,15 m de hauteur. Chaque arc est composé de deux éléments de dimensions compatibles avec les contraintes d’un transport au gabarit routier et assemblés sur le site. C’est en avril 2014 qu’est apparu le sinistre : l’éclatement du bois au niveau des joints de transport (ou de continuité), ces assemblages métalliques qui permettent de liaisonner les deux morceaux de chaque arc.

En l’occurrence, un système d’éclissage, en extrados et intrados, composé de plats métalliques de 3,50 m de longueur, insérés dans l’épaisseur du lamellé-collé lors de la construction, via des...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5900 du 16/12/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X