Livres

Sauvegarder l’architecture moderne : un savoir en action

Mots clés : Architecture

Dans son dernier ouvrage, c’est une véritable éthique sur la rénovation des édifices du XXe siècle – repérés monuments historiques ou simplement banals -, que propose Franz Graf, le directeur du laboratoire des Techniques et de la Sauvegarde de l’Architecture moderne (TSAM) de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Une fois de plus, ce travail confirme le bien-fondé des investigations du TSAM qui, rappelons-le, a reçu la prestigieuse distinction Umsicht-Regards-Sguardi de la Société suisse des ingénieurs et des architectes pour son étude sur la cité du Lignon à Genève. Le TSAM a cela d’original qu’il étudie la matérialité des édifices pour constituer une connaissance objective sur l’architecture et notamment celle de l’après-guerre. Or, aujourd’hui, près de la moitié des commandes des agences concerne la rénovation éventuelle de ce patrimoine. Fondé sur la recherche, des publications et l’enseignement, le projet du laboratoire se veut un « savoir en action » car « la sauvegarde n’est pas réactive et conservatrice, mais dote le projeteur d’outils méthodologiques lui permettant de repenser le métier et les manières de le pratiquer...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 241 du 14/04/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X