Régions Aisne

Saint-Quentin : la BUL pour conquérir les berges

Avec un dôme culminant à dix-huit mètres, la Base urbaine de loisirs (BUL) marque désormais le centre de Saint-Quentin depuis le quai Gayant. L’équipement, inauguré le 11 septembre, rassemble sur 16 000 m 2 une patinoire, six piscines ludiques, un centre de remise en forme, un bowling et un restaurant. « Dans un volume compact qui économise la surface, nous avons dessiné des lieux spacieux, et dégagé des fonds pour soigner le décor et l’éclairage », expose Jean-Pierre Cartier, chargé du projet au sein de l’agence Chabanne et Partenaires. La scénographie, signée Duck Sceno, permet de muer la patinoire en cinéma ou discothèque.

Patinoire et piscine tropicale

« La complexité du programme tient à sa forme compacte. La proximité de la glace et des piscines à la chaleur tropicale exige une attention particulière au traitement de l’air et de l’eau. Edifiée sur un sol marécageux, la BUL a nécessité trois cents pieux enfoncés sur treize à seize mètres », poursuit Jean-Pierre Cartier. Gérée par Vert Marine, elle peut accueillir 2 400 personnes, pour un investissement de 50 millions par l’agglomération.
Après le cinéma multiplex et cette base de loisirs, les prochains chantiers du quai Gayant concernent l’autre rive : l’aménagement de la gare et le palais des congrès. Il faudra vingt ans pour réunir cette ville, coupée en deux par la Somme, le canal et les voies rapides.
Le maire, Pierre André, négocie le foncier à l’amiable depuis dix ans pour remplacer les friches industrielles par un second centre. « Nous voulons valoriser l’eau dans tous ses aspects : ludique, sportive, paysagère, et comme voie de transport. »

150 ha et 2 km de berges

Le quai Gayant est une extension du centre historique. Confiée à Jean-Michel Wilmotte, la conception globale concerne 150 hectares et 2 km de berges. « Au lieu du tissu urbain distendu, le quai doit devenir une desserte, une destination, un paysage, bref un quartier vivant », ajoute le maire.
Rive sud, il faut rendre la gare multimodale, reconvertir la halle Sernam, aménager un parc… Rive nord, on attend de l’habitat mixte et un parking. La ville va lancer une consultation pour la gare à l’automne, et le marché d’études pour un palais des congrès au sud.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X