Actualité Industrie

Saint-Gobain reste solide

Mots clés : Industriels du BTP

Le spécialiste des matériaux de construction peut rester serein alors qu’il célèbre en ce moment ses 350 années d’existence. Malgré un chiffre d’affaires quasi stable en 2014 (41 milliards d’euros, + 2 % à données comparables), le groupe Saint-Gobain a trouvé une bouffée d’oxygène dans la vente de la branche américaine de sa filiale de conditionnement Verallia qui accroît son bénéfice net de 60 %, à 953 millions d’euros. A grand renfort de réduction des coûts (450 millions économisés l’an dernier) et de recentrage de ses métiers sur l’habitat avec la cession du reste de Verallia, l’industriel conserve une bonne dynamique. « En 2014, toutes les activités du groupe ont connu une croissance interne positive. » Côté marché, la France continue de peser sur les résultats du « doyen » du CAC 40 (ventes en baisse de 1,3 % en 2014). Le P-DG Pierre-André de Chalendar ne voit d’ailleurs pas de reprise avant la fin de l’année malgré l’effet positif que pourrait avoir la loi sur la transition énergétique sur le marché de la rénovation. Pour 2015, Saint-Gobain vise une nouvelle amélioration de ses marges. En plus de renforcer sa présence dans les pays émergents, le groupe attend beaucoup de la prise de contrôle de Sika. La défiance des dirigeants du chimiste suisse ne devrait pas empêcher l’opération d’être bouclée au second semestre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X