Enjeux

Saint-Gobain dope sa production de verre plat

Mots clés : Industriels du BTP

Le groupe a investi 30 M€ dans sa ligne de production nordiste, l’une de ses trois en France, stoppée il y a 4 ans.

La mise en sommeil a paru bien longue aux habitants de la petite ville d’Aniche, près de Douai (Nord). Le 23 mai dernier, Saint-Gobain y a officiellement inauguré son usine rénovée de verre plat (float) , dont la production avait en fait repris en septembre 2016, après quatre années d’arrêt. Dans une chaleur étouffante, le verre fusionne de nouveau dans l’immense piscine de ce site historique, dont les origines remontent à 1823. Les 2 000 tonnes de bouillon incandescent se transforment ensuite, le long d’un parcours de 300 mètres, en un ruban ininterrompu, découpé ensuite en plateaux destinés à devenir fenêtre ou façade vitrée. Un quart du verre plat utilisé en France par les professionnels du bâtiment provient déjà du site d’Aniche.

Une résurrection presque inespérée. En avril 2012, confronté à la crise du bâtiment, Saint-Gobain Glass France décidait de stopper cette ligne de production. A l’époque, Aniche était le moins moderne des sites verriers que possède le groupe en France, avec ceux de Thourotte/Chantereine (Oise) et Salaise-sur-Sanne (Isère). Les 200 employés avaient été réaffectés sur les deux autres activités de l’usine – la transformation pour l’assemblage de verre feuilleté et la ligne de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5925 du 09/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X