Focus

Saint-Gilles-Croix-De-Vie soigne sa biodiversité

Mots clés : Aménagement paysager - Espace naturel - Espace vert

?Poursuivant la reconquête de son cœur de ville, la municipalité installe des espaces de respiration paysagers.
?Exemple : sa coulée verte, un corridor écologique de 5 ha, qui lui a valu le Prix « Art urbain 2008 ».
?En deux ans, la commune passe d’une à quatre Fleurs.

Sur la côte de lumière, la commune bicéphale depuis la fusion en 1967 des deux cités de pêcheurs – nées de part et d’autre de la Vie – valorise son environnement remarquable où plus d’un millier de bateaux de plaisance ont trouvé leur havre de paix ! Le remblai en béton et les immeubles « années 60 », au début de la grande plage de Saint-Gilles, font l’objet de soins particuliers sous la houlette de l’architecte Loïc Turpin et de l’agence Prime Environnement pour le remodelage paysager des accès nord et sud. Côté océan, les 4 ha de dunes, heureusement protégées par le Conservatoire du Littoral, bénéficient de protections douces, contre l’érosion éolienne et marine. « Mais avec une population multipliée par cinq chaque été et 100 000 visiteurs quotidiens, une circulation intense, des stationnements insuffisants et seulement 25 % de réserves foncières, elle doit, sans renier son succès ni se transformer en musée, conjuguer plus harmonieusement croissance et préservation de son cadre de vie sous peine de tuer la poule aux œufs d’or ! », reconnaît le maire Philippe Nayl.

Un diagnostic approfondi.

La reconquête paysagère du cœur de la cité, de part et d’autre des ports et des plans d’eau, se poursuit.

Après la promenade ombragée Narcisse Pelletier, créée dès 1985 sur les rives du Jaunay puis celle de Marie de Beaucaire, le long de la Vie, prolongée au pied des dunes de la Garenne et restaurée en 2006, « le quai Garcia Ferrande, 5 ha délaissés à deux pas des parcours touristiques, a été métamorphosé par la paysagiste Béatrice Mouneron Petit (Agence Côté Paysage) en vaste prairie naturelle, sobrement arborée et fleurie entre Vie et marais », indique Joël...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 322 du 05/09/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X