Réalisation

Saint-Étienne. Les jardiniers troquent les outils pour des crayons de couleur

Mots clés : Aménagement paysager - Association et mouvement associatif - Espace vert - Fonction publique - Manifestations culturelles

Pour stimuler la créativité de ses agents, la ville pratique des séances de travail annuelles par secteur. Les jardiniers artistes choisissent la couleur de l’année, les associations de tons, composent une trame et sélectionnent les espèces en fonction d’un canevas.

Ni binette ni brouette… mais une grande boîte de crayons de couleur et une palette d’une cinquantaine de pastels qui trônent sur la table, accompagnées d’un cercle chromatique, d’un catalogue « Art de la couleur » du service espaces verts de la ville, des fiches de création de trame et de carnets de notes. Les jardiniers du secteur centre de Saint-Étienne, sont en plein travail. Ils imaginent, composent et dessinent les compositions de leurs massifs pour 2013. Sous la houlette d’Yves Layes, le responsable du fleurissement et de la qualité paysagère de la ville, et de Marc Bonnet, chef de secteur, ils participent ainsi à leur réunion annuelle de créativité. Une initiative lancée par la municipalité depuis quelques années et qui consiste comme l’explique Yves Layes, « à faire travailler les jardiniers comme des artistes peintres dans leurs ateliers, à stimuler leur créativité et à les inciter à mieux s’impliquer dans leur activité horticole ». Les résultats ne se font pas attendre avec la mise en place des associations de couleurs en fonction d’un thème par secteur, des listes de plantes et de fleurs et des trames de massifs fixant les quantités à prévoir.

Une production interne.

Ces séances ont lieu en février-mars pour la saison estivale, non pas de...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 350 du 04/06/2012
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X