Territoires

Saint-Etienne Le quartier de la gare de Châteaucreux en chantier à la rentrée

Mots clés : Gares, aéroports

Après des années d’incertitudes et de projets sans lendemain, les travaux de l’îlot Poste-Weiss, face à la gare de Saint-Etienne-Châteaucreux, vont enfin débuter. « Le chantier sera lancé à la rentrée de septembre », précise l’architecte parisien Emmanuel Combarel, l’appel d’offres étant en cours de bouclage. L’agence Emmanuel Combarel Dominique Marrec a pris la pleine mesure de cette parcelle singulière qui est « presque une entrée de ville ». Cet ancien site industriel s’inscrit dans la géographie unique de Saint-Etienne. Il se situe dans la plaine de cette cité en amphithéâtre, entourée de collines. Les architectes ont composé avec la topographie du lieu et un terrain en pente. Ils ont su se glisser sans peine dans les pas du plan-guide du quartier de Châteaucreux, élaboré par Gérard Penot de l’atelier Ruelle.

Programme mixte.

Autre particularité de ce programme de 35 millions d’euros de travaux dévolus aux groupes Vinci et Cardinal : sa grande mixité. Des bureaux, des logements, des hôtels, des commerces seront construits dans le périmètre de cet îlot de 1,7 ha. Le programme comporte deux bâtiments de bureaux de 13 000 m2 et 5 000 m2, 110 logements sociaux et en accession, deux hôtels 4 et 2 étoiles d’une centaine de chambres chacun, des commerces et des restaurants en pied d’immeuble, notamment le long de l’avenue Denfert-Rochereau.

La gare mise en valeur.

Afin de mieux mettre en valeur cette gare « atypique qui souffre, selon Emmanuel Combarel, de sa discrétion », l’ensemble de bureaux comportera un porte-à-faux qui offrira une percée visuelle sur le panorama urbain. De l’autre côté de cette entrée monumentale, s’élèvera l’hôtel 4 étoiles qui réinterprétera la composition de couleurs de ce bâtiment ferroviaire singulier.

« Toute l’opération sera lancée en une seule fois », souligne Emmanuel Combarel. Le programme devrait être livré à la fin de 2018 après vingt-six mois de travaux. Il pourrait être assorti de la construction d’une tour, qui sera peut-être réalisée à l’extrémité de la parcelle.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X