Territoires Cannes

Rudy Ricciotti fait son cinéma

Mots clés : Manifestations culturelles

Des investisseurs locaux et des exploitants cinématographiques en centre-ville associés à Rudy Ricciotti pour construire un multiplexe à l’ouest de la ville, à la Bastide rouge : c’est l’offre qu’a retenue la Ville de Cannes à la suite de l’appel à projets lancé l’été dernier pour se doter d’un équipement ultramoderne dont la capitale du cinéma est paradoxalement dépourvue. Ce groupement inattendu, porté par les familles Aubert et Combret, a remporté la consultation face à deux poids lourds du secteur, Pathé et Mégarama.

Un monolithe percé de failles.

Avec 2 426 fauteuils, 12 salles (dont une principale de 433 places et une salle VIP), des aménagements intérieurs confiés au designer Arik Lévy, ce multiplexe sera un signal urbanistique fort d’entrée de ville, aux antipodes de la typologie habituelle des cinémas de périphérie. Rudy Ricciotti, associé à l’architecte William Weistuch, a imaginé un traitement des façades en béton fragmenté en multiples facettes dont certaines prendront la forme d’une fine maille, pour offrir derrière ce parement des espaces de détente. « Ce sera un défi technique en matière de mise en œuvre de BHP [béton à hautes performances, NDLR] et nous étudions pour l’heure la possibilité soit d’un béton structurel en façade, soit d’une enveloppe extérieure », explique William Weistuch. Ce monolithe sera aussi percé de failles par lesquelles se fera l’accès aux différents espaces. Au plan des équipements, ce nouveau cinéma cannois sera à la pointe de la technologie et du confort avec notamment le plus grand écran du sud de la France (24 m de base).

L’investissement est évalué à 27,7 millions d’euros HT, foncier compris, dont 15,7 millions pour le bâtiment. « Nous espérons accueillir les premiers spectateurs à la fin 2017 – début 2018 » précise le maire, David Lisnard. Les prochaines semaines seront consacrées à la mise au point du permis de construire (dépôt prévu cet été) et à la préparation du dossier de CDAC.

www.lemoniteur.fr/cannes

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X