Territoires

RouenEn bordure de Seine, une tour chasse l’autre

Au printemps prochain, la tour Thomas et ses 2 800 m2 de bureaux seront détruits à Rouen. En lisière de la ZAC Luciline-Rives de Seine, commencera alors la construction d’un bâtiment de 30 m de hauteur mêlant verre, pierre et poutres de béton peint. Conçu par l’architecte rouennais Alain Elie, celui-ci se composera de locaux commerciaux en rez-de-chaussée, de 3 500 m2 de bureaux et de 30 appartements de standing de 44 à 260 m2. Baptisée « Terrasses en Seine », l’opération devrait être achevée fin 2017.

En arrière de cet immeuble, la construction d’un bâtiment de 2 500 m2 de bureaux, où seront relogés les actuels locataires de la tour Thomas, a débuté pour une livraison prévue en fin d’année. Cette opération privée, menée par le promoteur LTI (Luciline Thomas Immobilier), est estimée à environ 25 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X