Territoires

RouenEn bordure de Seine, une tour chasse l’autre

Au printemps prochain, la tour Thomas et ses 2 800 m2 de bureaux seront détruits à Rouen. En lisière de la ZAC Luciline-Rives de Seine, commencera alors la construction d’un bâtiment de 30 m de hauteur mêlant verre, pierre et poutres de béton peint. Conçu par l’architecte rouennais Alain Elie, celui-ci se composera de locaux commerciaux en rez-de-chaussée, de 3 500 m2 de bureaux et de 30 appartements de standing de 44 à 260 m2. Baptisée « Terrasses en Seine », l’opération devrait être achevée fin 2017.

En arrière de cet immeuble, la construction d’un bâtiment de 2 500 m2 de bureaux, où seront relogés les actuels locataires de la tour Thomas, a débuté pour une livraison prévue en fin d’année. Cette opération privée, menée par le promoteur LTI (Luciline Thomas Immobilier), est estimée à environ 25 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X