Territoires

Rouen Le nouveau Mermoz a pris son envol

Après des travaux préparatoires de dépollution et de soutènement, Linkcity (ex-Cirmad Prospectives, groupe Bouygues Construction) a lancé le chantier de reconversion du stade Mermoz, fief historique du Stade rouennais, le club de rugby de la ville. Parallèlement, le promoteur initie une opération immobilière d’un coût global d’environ 20 millions d’euros HT, dont 15 millions de travaux, livrable au printemps 2018. Celle-ci comprendra trois immeubles : deux de 31 logements – chacun promis à Rouen Habitat pour de l’habitat social – et un de 30 logements qui sera revendu à la Matmut (10 628 m2 SP au total). Un hôtel Campanile « nouvelle génération » de 90 chambres, des surfaces commerciales (sur 250 m2) et 142 places de parking complètent le projet, dont la maîtrise d’œuvre a été confiée à CBA Architecture (Rouen). Rappelons que le Stade rouennais est présidé depuis sept ans par Marc-Antoine Troletti, par ailleurs président de la FRTP Normandie de 2004 à 2012.

Un futur écoquartier. Le stade Mermoz se situe juste en bordure du futur écoquartier Flaubert (90 ha à cheval sur les communes de Rouen et Petit-Quevilly), destiné à accueillir activités, services, commerces et 10 000 habitants à l’horizon 2030. Jusqu’au 21 juin, le site est l’objet d’une enquête publique au titre de la loi sur l’Eau.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X