Régions

Rouen Douze projets pour dynamiser la métropole

Mots clés : Eclairage urbain

Association regroupant depuis dix ans une centaine de décideurs des milieux économiques, mais aussi de l’enseignement, la recherche ou la culture, le club Elan Normandie a présenté aux élus, début octobre à l’opéra de Rouen, les « douze projets qu’il juge prioritaires et essentiels pour dynamiser l’aire métropolitaine » de la capitale de la Haute-Normandie. Pour les infrastructures, des projets comme l’approfondissement du chenal d’accès au port de Rouen ou l’amélioration des liaisons ferroviaires vers Paris sont sur de bons rails.

Attendues aussi par Elan : la liaison entre l’A28 au nord, et l’A13 au sud avec sa rocade sud-est. Ce dossier de plus de trente ans qui prévoit un nouveau pont sur la Seine est évalué à un milliard d’euros. Il fait l’objet de négociations en haut lieu et les élus de Haute-Normandie espèrent son inscription au futur CIADCT. Moins consensuel mais aussi ancien, le dossier de l’allongement de la piste de l’aéroport de Rouen-Boos fait toujours débat. Président d’Elan et directeur central industrie et concessions chez Bouygues Construction, Daniel Cornet y est favorable. Les élus socialistes dont Laurent Fabius, président de la communauté d’agglomération, qui prendrait bientôt la compétence aéroportuaire, s’y opposent, misant sur une plate-forme interrégionale à Deauville-Saint-Gatien-des-Bois (Calvados).

Mise en lumière

Plus original, Elan propose de généraliser la mise en lumière du patrimoine de l’aire métropolitaine et soumet l’idée de transformer le pont Boïeldieu en promenade sonore et lumineuse, à l’image de ce que l’architecte autrichien Bernhard Leitner a réalisé sur le Danube.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X