Territoires

Rouen 30 millions d’euros pour le nouveau CFA du BTP

Mots clés : Apprentissage - Entreprise du BTP - ERP sans hébergement

Situé en centre-ville, dans le quartier Saint-Sever sur la rive gauche de Rouen, l’actuel CFA du BTP Georges-Lanfry va déménager vers la zone d’activités écoconstruction du Madrillet, au sud de l’agglomération.

Après des études préliminaires, un concours d’architectes a été lancé pour la réalisation, sur un terrain de 4,1 ha, d’un nouvel établissement de 15 000 m2 de surface de plancher, pouvant accueillir 1 300 élèves et 120 pensionnaires. Le nom du lauréat sera connu le 16 décembre.
L’opération devrait engendrer environ 30 millions d’euros de travaux. L’échéancier prévoit un début du chantier vers fin 2016, pour une inauguration en septembre 2018. « L’objectif en termes de performance énergétique, c’est la RT 2012 moins 20 % », précise Benoît Elouard, secrétaire général de BTP CFA Haute-Normandie, maître d’ouvrage. Pour financer l’opération, la branche pourra compter sur une subvention de 12,1 millions d’euros du conseil régional et sur une enveloppe de 6 millions d’euros de l’Etat, au titre du programme d’investissements d’avenir (PIA).

Un projet immobilier à la place de l’établissement actuel.

Parallèlement, le site (1,5 ha) qui accueille actuellement le CFA Georges-Lanfry, a été cédé à Nacarat. Le promoteur nordiste prévoit d’y construire des logements et des bâtiments dédiés à des activités tertiaires. Le chantier pourrait démarrer par certaines démolitions dès la fin 2016, soit bien avant le déménagement du CFA. « Là encore, de 30 à 40 millions d’euros de travaux seront générés », estime Thierry Delaunay, président de BTP CFA Haute-Normandie.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X