Territoires

Roubaix Un double collecteur en PRV contre les inondations

Mots clés : Sécurite civile

Première européenne : la Métropole européenne de Lille (MEL) va poser un double collecteur en polyester renforcé de fibres de verre (PRV) de 3 000 mm sur un linéaire de 177 m en passant sous le canal de Roubaix. « Ce matériau est léger comme une coque de bateau : un tuyau de 12 m pèse le même poids qu’un collecteur en béton de 2 m », explique Jean-François de Najar, responsable de l’unité territoriale de Roubaix-Villeneuve-d’Ascq. Les deux tuyaux ont un calibrage exceptionnel pour lutter contre les inondations car, en cas d’orage, c’est un bassin-versant de 70 000 équivalents-habitant qui afflue. Côté Roubaix, ils vont permettre d’éliminer un large égout à ciel ouvert. Assortis d’une troisième canalisation de 600 mm (pour les eaux usées par temps sec), ceux-ci passeront sous le canal, en siphon, pour rejoindre, sur l’autre rive, l’Espierre à Wattrelos. La métropole a donc dû assécher le canal sur 70 m et faire battre des palplanches jusqu’à 18 m de profondeur.

Prévenir la remontée de la nappe phréatique.

A 10 m sous terre, les collecteurs reposeront sur une dalle béton réalisée en coulis auto-compacteur. « Nous devons les protéger de la remontée de la nappe phréatique. A cet endroit, chaque collecteur sera composé de deux tubes de 13 m qui seront soudés à la résine et à la fibre », précise Jean-François de Najar. Quatre chambres de raccordement, des ouvrages en béton de 10 m x 10 m x 6 m, compléteront l’installation.

Ce chantier de 6 millions d’euros est réalisé par Bouygues TP (mandataire : grues/palplanches/terrassement/curage de l’Espierre), Sade (canalisations) et Claisse (génie civil) cotraitants. Lancé en janvier, il est prévu sur dix mois.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X