Autres Danemark

Roskilde, archi glam-rock

Roskilde figure en bonne position sur l’atlas mondial du rock. Depuis 1971, cette ville du Danemark accueille un grand festival, et tout un complexe dédié à la culture du riff, intitulé « Musicon », doit s’y développer sur les 11 000 m² d’anciennes cimenteries. Alors, quand les architectes néerlandais de MVRDV et leurs confrères danois de Cobe ont été appelés à interpréter une première partie de ce programme, ils ont ni plus ni moins tenté de « traduire le rock en architecture ». Ragnarock (photo), le musée de 3 100 m² qui a ouvert à la fin avril, se la joue donc glam-chic avec son habit clouté en aluminium anodisé doré. Et, incontestablement, le grand porte-à-faux qui abrite l’auditorium envoie du lourd.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X