Régions PARIS

Roland-Garros : le projet se poursuit

Le 20 février, le tribunal administratif de Paris a rejeté trois requêtes relatives au projet de réaménagement du site du stade de Roland-Garros. Les requérants avaient mis en cause la convention d’occupation du domaine public signée le 6 mai 2013 pour la modernisation du stade avec la Fédération française de tennis, la révision simplifiée du plan local d’urbanisme approuvée en juillet 2012 et le permis de construire du centre national d’entraînement qui doit être édifié sur le site du stade Georges-Hébert.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X