Régions Moselle

Richemont bientôt démantelé

Le démantèlement de la centrale thermique EDF de Richemont (Moselle), engagé l’an passé, va se traduire par deux opérations de semi-foudroyage, à la mi-2017 puis six mois plus tard. Cette technique permettra le démontage au sol des cinq unités de production. Les travaux seront réalisés par la société Avenir Déconstruction, titulaire du marché de démolition de 10 millions d’euros HT. Le désamiantage (12 millions HT) avait été confié au groupe Kaefer Wanner.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X