Territoires

Rhône L’Opac scindé en deux

Le 1er janvier 2016, l’Opac du Rhône ne sera plus. La fusion du département du Rhône et du Grand Lyon ayant donné naissance à la Métropole de Lyon, deux offices seront créés : l’un dépendant de la Métropole et l’autre du conseil départemental du Rhône. « Cela implique le transfert d’une partie du patrimoine, d’une partie du personnel ainsi que l’établissement d’un protocole financier entre les deux organismes qui doit régler les questions du siège social, des services support, de la répartition de la trésorerie… », indique Bertrand Prade, directeur général de l’Opac du Rhône. Les deux offices garderont les mêmes champs de compétences qu’aujourd’hui, mais à des échelles différentes.

Faire face à l’afflux de nouveaux habitants.

Forte de trois offices publics de l’habitat (Opac, Grand Lyon Habitat et Est Métropole Habitat), la Métropole disposera d’un pôle habitat en ordre de marche pour répondre aux besoins de logements dans l’agglomération. « A l’horizon 2030, elle devrait accueillir 150 000 nouveaux habitants, précise-t-il. En additionnant la production des trois offices, nous totalisons 50 % de la production de logement social. Notre histoire en lien avec le département nous a amenés à développer une ingénierie sociale qui fait de nous un opérateur de services immobiliers et sociaux. » 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X