Territoires

Rhône-Alpes RTE engage 200 millions d’investissement cette année

Mots clés : Electricité

Malgré un chiffre d’affaires en recul au niveau national, Réseau de transport d’électricité (RTE) poursuit ses investissements en Rhône-Alpes en engageant 198 millions d’euros cette année. Premier grand projet soutenu, le renforcement des capacités d’échanges entre la France et l’Italie, baptisé « projet Savoie-Piémont ». Les travaux de cette ligne souterraine de 190 km, dont 95 km côté français, viennent de débuter. Il s’agit du plus long raccordement jamais réalisé en courant continu. La ligne s’intégrera aux infrastructures existantes en passant, notamment, dans le deuxième tube du tunnel du Fréjus. Les travaux se termineront en 2018 pour un investissement français total de 500 millions d’euros. Autre projet important : la sécurisation et l’optimisation du réseau 400 000 volts entre Lyon et Montélimar. Le remplacement des câbles permettra d’augmenter la capacité de transit de 40 %. Cette année, 42 km de ces nouveaux câbles plus performants seront déroulés dans les départements de l’Isère et de l’Ardèche.

Raccordement industriel.

A noter également, les travaux de raccordement au réseau haute tension du futur site industriel d’Hexcel sur la plate-forme des Roches-Roussillon en Isère. Il s’agit de créer un poste électrique et une liaison aéro-souterraine à 225 000 volts de 2,7 km à la charge de l’industriel. « Les raccordements à des industriels sont suffisamment rares pour être soulignés », souligne Frédéric Dohet, délégué RTE Rhône-Alpes Auvergne. Une année de travaux sera nécessaire pour une mise en service prévue en 2017.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X