Régions

Rhône-Alpes Bâtir au féminin avec Mermillod-Blondin, Poggia et Floriot

Mots clés : Hygiène et sécurité du travail

Protocole d’accord en faveur de l’accès des femmes aux métiers du bâtiment signé en 2002 avec six ministères, accord en 2003 avec l’Afpa et l’ANPE pour aider les entreprises du bâtiment au recrutement du personnel qualifié recherché, la Fédération française du bâtiment joue la carte de la mixité depuis plusieurs années.

Trois lauréats distingués

Dans le droit fil de cette politique, les trophées Bâtir au féminin relayés au niveau régional en­tendent valoriser les chefs d’entreprise qui ont su vaincre les préjugés par l’embauche et la fidélisation des femmes parmi leurs équipes.

Pour la deuxième édition de cette opération, Jacques Chanut, président de la FFB région Rhône-Alpes, Jean-Paul Mauduy, président de la chambre régionale de commerce et d’industrie Rhône-Alpes, et Marie-Hélène Pons, présidente des Groupes femmes du bâtiment Rhône-Alpes, devaient saluer le 3 juin lors de la remise des prix à Lyon trois chefs d’entreprise de Rhône-Alpes aux initiatives originales en matière de développement de l’emploi féminin. Trois lauréats sont distingués : Joël Marmillod-Blondin, éponyme de l’entreprise de peinture/revêtement à Argonay (Haute-Savoie) en catégorie jusqu’à 10 salariés, Frédéric Poggia (« Le Moniteur » du 22 mai 2009, p. 13), éponyme de l’entreprise de ravalement/étanchéité/peinture/décoration à Seyssinet-Pariset (Isère) en catégorie de 11 à 100 salariés, et enfin Thierry Glories, entreprise de bâtiment gros œuvre SRC Floriot à Bourg-en-Bresse (Ain), en catégorie plus de 100 salariés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X