Métier

Revolta Blaudeau, la sixième génération aux commandes

Mots clés : Architecture intérieure - Peinture

Depuis sa création il y a 150 ans, l’entreprise chambérienne de peinture, isolation, aménagements intérieurs et façades, s’attache à faire évoluer le métier.

Revolta Blaudeau rejoint les rangs très clairsemés des entreprises en activité depuis un siècle et demi. « Mon grand-père avait fêté le centenaire de l’entreprise, mon père les 125 ans. Je voulais marquer le 150e anniversaire en invitant nos clients, partenaires et d’autres entreprises savoyardes centenaires », sourit Stéphane Revolta Blaudeau, P-DG du groupe et représentant de la sixième génération. La longue saga entrepreneuriale et familiale débute en 1866 avec l’ouverture d’un petit atelier de plâtrerie-peinture à Chambéry. L’entreprise devient Revolta Blaudeau en 1924 suite au décès brutal de son dirigeant, Jean-François Revolta, dont le fils Pierre est tout juste âgé de deux ans. L’affaire reste dans la famille grâce à un oncle, Jean Blaudeau, qui adopte le jeune Pierre et lui passe le relais en 1973. L’activité s’est diversifiée en 1998 avec la création de Revolta Blaudeau Isolation (RBI), spécialisée dans la plâtrerie, l’isolation, la plaquisterie. Puis elle s’est structurée autour d’une holding, Revolta Blaudeau Entreprises, chargée des fonctions supports (administratif et bureau d’études) pour RBI et PRB (Peinture Revolta Blaudeau). L’ensemble réalise un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 13 millions d’euros avec une contribution à peu près équivalente des deux entités. La montagne représente 60 % du chiffre d’affaires avec de belles références comme le programme hôtelier du K2 à Courchevel, les façades du Club Med de Val Thorens, ou l’hôtel Saint-Charles à Lanslebourg. En plaine, le groupe est intervenu sur le chantier du nouvel hôpital de Chambéry et l’extension du centre commercial du Val Semnoz à Seynod… Fin 2015, elle a ajouté une corde à son arc avec la reprise de Barbier à La Ravoire au savoir-faire très complémentaire dans la rénovation de façades.

Démarche de progrès continu.

Pour perdurer malgré des prix de marché tendus, Revolta Blaudeau mise sur son expertise et sur une démarche de progrès continu en matière de qualité, process, organisation… Dans le cadre de l’Iso 14001, décrochée en 2013, ses locaux ont été restructurés pour optimiser le tri des déchets et le recyclage des eaux de lavage. Autres priorités, la santé et la sécurité des équipes (de 40 à 100 personnes selon les chantiers). Un kiné vient chaque semaine dans l’entreprise pour prévenir les troubles musculo-squelettiques et encourager les échauffements musculaires. « Nous faisons aussi beaucoup de formation, en particulier à l’écoconduite, et de prévention des accidents », ajoute Stéphane Revolta Blaudeau qui s’attache à faire évoluer le métier. Et à faire progresser les peintures et enduits en apportant son ressenti aux fabricants.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X