Produits

Revêtements de sol souples

À l’occasion du Surface Design Show organisé à Londres du 9 au 11 février 2016, de nombreux exposants ont présenté des sols souples aux calepinages diversifiés et au motif personnalisable, abstrait ou figuratif.

Des tapis sur mesure en matières naturelles aux systèmes mur à mur des moquettes en PVC ou vinyle, tout devient réalisable. Désormais, les pièces sont disponibles sous d’autres formes que les lés ou dalles carrées. Au choix, elles sont octogonales, semblables à des lames de parquet, voire découpées à la demande. Pour un projet basé sur la recherche d’une unité, il existe des lignes homogènes aux jonctions faiblement perceptibles. Dans une quête de singularisation que le marché tend à développer, il est désormais possible de puiser dans un large choix de formes, teintes et inspirations. Les petites unités présentent l’avantage de réaliser une économie financière et de matière, autorisant le remplacement des seules pièces abîmées en cas d’accrocs. Certains produits amovibles ne laissent pas de trace de leur passage, peuvent être retirés et placés ailleurs. De manière générale, les lignes de sols souples répondent aux enjeux de santé et de bien-être. Du point de vue de leurs caractéristiques, elles se positionnent comme des absorbants phoniques et des isolants thermiques, potentiellement compatibles avec des dispositifs de chauffage par le sol. Leur composition est plus fréquemment constituée de matières recyclées. Concernant la qualité de l’air intérieur, certaines ne comportent ni polluant, ni poussière, ni phtalates et font l’objet de tests en vue de certifications (Life Balance ou GUI). Plus symbolique, la réponse au bien-être pourrait se résumer à une recherche d’humanisation des espaces, à laquelle les sols contribuent par l’apport de notes organiques. Cela se traduit par la reproduction de paysages, terrestres ou lunaires, l’évocation d’une faune réaliste, la déclinaison de textiles couture, ou le rappel d’une fabrication artisanale. Enfin, une irrégularité d’épaisseur ajoutée au dessin plan est venue créer un rythme et des jeux de lumière, jusqu’à se rapprocher visuellement d’une « usure géologique ».

MONTGOLFIER EGE

Le designer Adrien Alexander -propose pour Ege une vision -abstraite des paysages africains, destinée à la réalisation de boutiques et un usage à sollicitation élevée. Sa texture bouclée multicouche intègre des fils métalliques, afin -d’accentuer le potentiel de luminosité de ces sols personnalisables, déclinés en six tonalités. Dimensions : 4 m de largeur et 8 mm d’épaisseur. La sous-couche est en nylon recyclé, fils dits « Econyl », fabriqués notamment à partir de filets de pêche usagés.

www.egecarpets.com

SPACECRAFTED JAN KATH

La collection de tapis...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 248 du 15/02/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X