Réalisation MALO DORMONT, restaurateur des Arbres du monde (Finistère)

Réveilleur d’arboretum

Aux plantes méditerranéennes, le jeune homme a préféré son Finistère natal. Depuis fin 2011, il veille sur l’une des plus importantes collections françaises d’arbres et d’arbustes. Grâce à sa pugnacité, près de 4 000 visiteurs découvrent, chaque année, quelque 10 000 sujets et 3 500 espèces et variétés originaires des quatre continents.

Ce Malo Dormont invite au réveil. À celui de la nature, qu’il trouve si belle dans son Finistère natal. En particulier, les landes des monts d’Ar-rée, « balayées par les vents, sauvages, mystiques, un peu austères ». Austère, lui, ne l’est pas du tout ! Sourire généreux et regard pétillant, il a décidé en 2011 de redonner vie à l’arboretum d’Huelgoat qui dépérissait depuis plusieurs années. Conçu par Jean Merret, ex-militaire passionné de botanique, ce lieu était ouvert au public et à la maison de retraite dont il était directeur. « Jean-Yves Lesouëf, directeur du Conservatoire de Brest, avait demandé à son ami Jean Merret, skippeur à l’époque, de lui ramener des graines d’un palmier menacé dans les îles Marquises. Cette quête a donné naissance à l’intérêt de Jean Merret pour la botanique ! » La parcelle de 22 ha, autrefois dédiée au pâturage des bêtes de la ferme mitoyenne, a été léguée à la maison de retraite dans les années 1960. Jean Merret y a planté quelque 10 000 sujets pour 3 500 espèces et variétés (magnolias, cornouillers, chênes, érables, viornes, osmanthes… ) originaires des quatre coins du monde.

Il faut cesser de vouloir dominer la nature.

Sans soutien ni subvention

Situé à 40 km de la mer, cet arboretum abrite l’une des plus grandes collections...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 396 du 23/12/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X