Architecture Pollutions

Retraitement sous haute sécurité

Pour retraiter en place les chaussées dont les couches de roulement sont polluées aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), ou dont les granulats constitutifs contiennent de l’amiante (chrysotile ou actinolite), Eiffage a mis au point un atelier de recyclage mobile, dénommé Recyclean. « Ce procédé est basé sur nos ateliers mobiles de retraitement à froid ARC 700, ARC 1000 et ARM 2500. Le principe consiste à réhomogénéiser la chaussée, en la fraisant sur une épaisseur de 15 à 40 cm. Les fraisats sont recyclés sur place par la raboteuse, mélangés avec de l’eau et un liant hydraulique qui fixe les polluants », explique Claude Giorgi, directeur technique adjoint d’Eiffage Route. Résultat ? La redilution de ces derniers dans les matériaux routiers ainsi régénérés permet de repasser sous les seuils acceptables (moins de 50 mg/kg de chaussée pour les HAP). Astuce : pour éviter leur diffusion dans l’environnement, et ainsi l’exposition des travailleurs et des riverains, les polluants (hydrocarbures et fibres d’amiante) sont confinés, in situ, par encapsulage par voie humide : une « jupe » de vapeur d’eau, créée via un système de brumisation mis en place sur le carénage de la machine, rabat les gaz et les poussières sur la route.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X