[TO] Social

RETRAITE COMPLEMENTAIRE L’Agirc fait pression sur l’Etat

Afin d’obtenir le règlement par l’Etat de 1,3 milliard de francs de points de retraite déjà honorés par l’Agirc, les partenaires sociaux ont décidé de suspendre les droits à retraite complémentaire des salariés partis en préretraite depuis le 1er juillet 1996. L’Agirc proteste ainsi contre le non-respect par l’Etat de ses engagements aux termes desquels il devait rembourser les points de retraite attribués aux préretraités. « Depuis 1984, nous avons reçu en tout et pour tout 257 000 francs pour une dette cumulée de 1,3 milliard de francs ». A compter du 1er juillet 1996, explique l’Agirc, les points de retraite ne seront validés que si les pouvoirs publics s’acquittent de leur dette« .

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X