Autres

Restauration minutieuse du mémorial de Pingusson

Mots clés : Architecte

Chef-d’œuvre de l’architecte Georges-Henri Pingusson, le mémorial des martyrs de la déportation a rouvert ses portes en avril 2015, au terme d’une importante campagne de restauration.

Situé à la pointe de l’île de la Cité, à Paris, à fleur d’eau, le mémorial des martyrs de la déportation, inauguré en avril 1962, est sans aucun doute le chef-d’œuvre de l’architecte Georges-Henri Pingusson (1894-1978). Architecture dépouillée et sculpturale, immersion progressive (escaliers très raides, sol rugueux, passage étroit), tout concourt à évoquer les souffrances des déportés et à inciter le visiteur au recueillement. Mais au fil du temps, les parements de béton et les décors du mémorial avaient souffert, certains aménagements ponctuels l’avaient dénaturé et une mise aux normes (électricité, sécurité incendie, ventilation…) devenait absolument nécessaire. Pour l’architecte...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 244 du 16/09/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X