Territoires Seine-Saint-Denis

Requalification en marche du Haut-Montreuil

Patrice Bessac, maire (FdG) de Montreuil, a donné le coup d’envoi officiel des travaux de la ZAC Boissière-Acacia le 23 janvier, avec la pose de la première pierre d’un programme d’environ 200 logements accompagnés d’une crèche, d’une école et de locaux d’activités. Dans le Haut-Montreuil, non loin de Rosny-sous-Bois, cette opération d’aménagement de 14 ha se développera sur d’anciens réservoirs du Syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sedif). « Enclavé, ce territoire a été délaissé mais de nouveaux moyens de transport seront l’élément clé de sa requalification », souligne Jean-Charles Nègre, vice-président (FdG) d’Est Ensemble. Il sera desservi par la station de métro « La Boissière » sur l’extension de la ligne 11 (à l’horizon 2022), et par le tramway T1, qui sera prolongé jusqu’à Val de Fontenay.

Eviter l’effet quartier dortoir.

Un travail sur les espaces publics (10 à 12 millions d’euros), garantissant des traverses nord/sud, créera un nouveau maillage de rues et revalorisera les chemins historiques. Ainsi désenclavée, la ZAC Boissière-Acacia jouera à plein son rôle urbain. « De dimension métropolitaine, articulée avec les villes voisines, elle sera l’une des portes d’entrée de Montreuil », précise Gaylord Le Chequer, adjoint (FdG) au maire de Montreuil. Ambitieuse, cette ZAC mixte – logements, activités, équipements – vise à « recréer de la ville » et à éviter un effet de « quartier dortoir ». « Notre conviction est que nous avons tout intérêt à maintenir de l’activité », poursuit l’élu. La programmation est donc au service de cette ambition : 113 500 m² répartis entre 1 172 logements (86 200 m²), dont 40 % de logements sociaux, 10 000 m² d’activités économiques, 7,4 ha d’espaces publics et des équipements – résidences pour seniors et étudiants, école de 23 classes, centre de loisirs, terrain de sport.

L’opération, dont le bilan financier s’établit à 66 millions d’euros HT, devrait se dérouler en deux phases jusqu’en 2021. Après concertation avec les habitants, une précommercialisation est réservée aux Montreuillois à prix maîtrisé en accord avec les promoteurs Nexity Apollonia et Crédit agricole Immobilier : 3 350 euros/m², parking compris. « Il s’agit, explique Gaylord Le Chequer, de créer les conditions d’un parcours résidentiel sur Montreuil, en lien avec les bailleurs sociaux de la ville. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Maîtrise d’ouvrage : Etablissement public territorial Est Ensemble Grand Paris avec la Ville de Montreuil. Concession d’aménagement : SAS Acacia Aménagement, groupement Nexity Villes/Crédit agricole Immobilier. Architecte coordinateur : Louis Paillard. Paysagiste : Florence Mercier.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X