Régions Amiens

Renzo Piano va devoir accélérer le tempo

Mots clés : Architecte

Face aux retards successifs pris sur le chantier de la citadelle à Amiens, futur épicentre de l’université de Picardie Jules-Verne, Mohammed Benlahsen, son président, et Alain Gest, président d’Amiens Métropole, ont conjointement imposé un calendrier aux entreprises et au maître d’œuvre, le cabinet d’architectes Renzo Piano. Objectif : remettre les ouvrages pour le 1er juillet 2017. Alors que les étudiants devaient intégrer les nouveaux locaux en décembre 2015, le chantier a en effet pris dix-huit mois de retard, pour un surcoût de 8 M€ sur les 110 M€ financés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X