Edito

Rentrée architecturale

A l’image de la rentrée littéraire, le monde de l’architecture semble s’être donné le mot cet automne pour quelques beaux rendez-vous. On ne compte plus les journées consacrées à la discipline : 16e festival des Journées de l’architecture en Alsace du 30 septembre au 4 novembre, partagé avec le Bade-Wurtemberg (Allemagne) et les cantons de Bâle (Suisse) ; Journée mondiale de l’architecture le 3 octobre, organisée par l’Union internationale des architectes qui promeut cette année les actions des professionnels face à la souffrance humaine et aux défis planétaires ; première Journée nationale de l’architecture en novembre dans les classes de CM1 et CM2 des Pays de la Loire, à l’initiative du réseau des Maisons de l’architecture ; Journées nationales de l’architecture du 14 au 16 octobre destinées à faire naître un désir d’architecture dans le grand public, voulues par Audrey Azoulay, ministre de la Culture. N’en jetez plus ! 2016 est bien l’année de l’architecture.
Près de 40 années après la loi qui vit naître le recours obligatoire aux architectes (loi de 1977), la loi sur la Liberté de création, l’architecture et le patrimoine parue cet été sera-t-elle le signe d’un nouveau printemps pour la profession ? Il semble qu’elle n’ait pas besoin de cela. Avec la complicité d’une maîtrise d’ouvrage exigeante, d’une ingénierie inventive et d’entreprises impliquées, les architectes recréent le logement, réutilisent le patrimoine (lire p. 70), revitalisent les bourgs… sans rien céder à leur mission d’améliorer le sort des populations. Comme chaque année, une poignée d’entre eux se verra attribuer cet automne les signes d’une reconnaissance méritée pour la qualité de leurs travaux : le Grand prix national de l’architecture 2016 sera proclamé le 10 octobre par la ministre, et le jury constitué par les rédactions du « Moniteur » et d’« AMC » distinguera, le 21 novembre, la 34e Equerre d’argent parmi une vingtaine de pépites en cours de sélection. De quoi concurrencer une rentrée littéraire qui s’annonce, elle aussi, très prometteuse.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X