Territoires

Rennes Tetrac a imaginé un conservatoire grand ouvert sur le quartier populaire du Blosne

Mots clés : Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Atelier Novembre, Brigitte Métra, Studio Milou et Tetrarc étaient dans le dernier carré pour le marché de maîtrise d’œuvre du Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Rennes. C’est finalement, et à l’unanimité du jury, l’agence nantaise qui conduira le groupement chargé de le réaliser. Tout en courbes et transparences, le projet de Tetrarc possède un faux-air de la Philharmonie de Berlin dans le profil du toit. Incontestablement, ce bâtiment de 4 étages et de 4 487 m² de surface de plancher fera repère malgré les contraintes budgétaires qui ont conduit la Ville à diviser par deux le budget (1) avec un programme réparti sur deux pôles, dont le site actuel, rue Hoche.

Moteur de la reconfiguration urbaine.

Ce nouveau conservatoire sera construit, à partir de 2018, au sud de Rennes, place Zagreb, au cœur du quartier populaire du Blosne. « Notre projet est la pierre angulaire de la nouvelle reconfiguration urbaine du quartier », explique Tetrarc, qui répond ainsi parfaitement à la commande de la Ville de faire de cet équipement majeur, « un service public de qualité au sein d’un quartier populaire pour aller au bout de notre raisonnement sur la démocratisation de l’accès à la culture », selon Sébastien Sémeril, 1er adjoint en charge de l’urbanisme. De fait, le conservatoire proposera des salles de répétitions pouvant être utilisées indépendamment et un café dans le hall. Les façades est et sud seront largement ouvertes sur le quartier et le parc voisin. Transparentes sur 8 m de hauteur, elles donneront à comprendre les fonctions qu’abritent le bâtiment.

Mandataire du groupement de maîtrise d’œuvre composé également de Grontmij-Isateg, du cabinet Lemonnier, de Soderef Développement, de l’Atelier Rouch et Architecture et Technique, Tetrarc devrait consulter les entreprises en lots séparés à l’horizon fin 2017. L’objectif est de livrer l’équipement au deuxième trimestre 2020.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Le budget de l’opération est de 19,8 millions d’euros TTC (valeur mai 2015), dont 14,2 millions de travaux et 2,3 millions TTC d’honoraires de maîtrise d’œuvre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X