Actu

Rencontres de la Performance Energétique Comment assurer la qualité de la rénovation ?

Mots clés : Efficacité énergétique - Marché de lénergie - Réglementation technique - Rénovation d'ouvrage

Le 7 octobre, se tenait la deuxième édition des Rencontres de la Performance Energétique sur le thème de la rénovation des bâtiments existants. Des débats qui ont montré l’étendue des solutions mais aussi une certaine inquiétude quant à la garantie de leur mise en œuvre.

Quelque 250 acteurs du bâtiment (architectes, bureaux d’études, industriels, distributeurs, entrepreneurs…) ont répondu présents, le 7 octobre, à cette journée d’échanges organisée par le groupe Moniteur en partenariat avec EdF et le groupe Point. P. Objectif : dresser un état des lieux de la rénovation énergétique des bâtiments : réglementations, techniques et solutions, coût, financement… à travers des exemples et des témoignages d’experts et de maîtres d’œuvre. Fil rouge : la réhabilitation du siège social du Gesec, groupement de 300 entreprises d’installation en génie climatique et l’une des premières rénovations d’un bâtiment tertiaire en France, conforme au standard des années 2020. Le marché est gigantesque : plus de 30 millions de logements (publics et privés) ainsi que 875 millions de m² de bureaux sont potentiellement concernés. Ces bâtiments, construits pour la plupart avant 1975, alors qu’aucune réglementation thermique n’encadrait leur construction, sont aujourd’hui largement responsables des émissions de gaz à effet de serre. Il y a donc urgence à les mettre aux normes pour en maîtriser la consommation énergétique. Pour y parvenir, la politique énergétique mise en œuvre s’articule autour de trois axes : réglementer, sensibiliser et inciter.

Une réglementation encore peu connue

« La réglementation ne date que de l’année dernière et reste encore assez méconnue », souligne Françoise Chaudrillier du bureau d’étude technique AET Loriot, intervenant lors de la première table ronde sur l’enveloppe du bâtiment. La RT dans l’existant, dénommée RT « élément par élément », (lire « Spécial performance énergétique », cahier n° 2 de Négoce 302 , 1er octobre 2008) en vigueur depuis le 1er novembre 2007 s’applique à des surfaces inférieures à 1 000 m² et lorsque le montant des travaux est inférieur à 25 % du coût de la construction. Pour cette dernière, il n’y a aucune obligation d’effectuer des travaux, mais seulement de respecter les exigences pour les travaux décidés par le maître d’ouvrage. Parallèlement, rappelle-t-elle, la réglementation...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 303 du 15/10/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X