Autres Marseille

Rencontre au sommet de Corbu et Varini

Entrée depuis le 17 juillet, avec seize autres réalisations du Corbusier (1887-1965), au panthéon du Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco, la Cité radieuse de Marseille (édifiée entre 1945 et 1952) présente sur son toit-terrasse, trois installations colorées du plasticien suisse Felice Varini. Accueillies jusqu’au 2 octobre par le Mamo, le centre d’art en plein air créé en 2013 par le designer Ora Ito, les pièces, découpées dans un film autocollant, ne prennent sens que perçues depuis un point de vue unique qui les réorganise. « Varini est l’un des seuls très grands artistes contemporains à pouvoir jouer, souligner et surligner aussi bien une architecture qu’une ville entière. L’espace est son support naturel », fait valoir Ora Ito.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X