Territoires

Reims La patinoire Albert-Ier, un équipement démontable mais fait pour durer

Mots clés : Établissements sportifs couverts - Sport

Confrontée, en octobre 2013, à la fermeture brutale de sa piscine-patinoire (Nautilud) en raison d’un risque d’effondrement imminent, la Ville de Reims a fait le choix de ne pas entreprendre de travaux et de construire un nouveau complexe sportif et ludique. Mais cet équipement ne verra pas le jour avant plusieurs années, privant les pratiquants de sports de glace d’un espace dédié. D’où l’idée de doter, en attendant, la commune d’une patinoire provisoire.

Inaugurée fin mai, la nouvelle patinoire Albert-Ier se présente, de prime abord, comme une grande tente blanche dressée sur un ancien terrain de football. Mais le bâtiment démontable, conçu par le groupement d’entreprises Spaciotempo/ Colors Production/Geoffroy Architectes, est en réalité un concentré de savoir-faire et de technologie. D’ailleurs, la municipalité ne parle plus aujourd’hui d’équipement « provisoire », convaincue de la durabilité de la structure qui a été mise en place : un vaste bâtiment métallo-textile de 2 800 m2 à l’intérieur duquel la surface de glisse a été posée.

Construite en 90 jours pour moins de 3 millions d’euros.

« La charpente est en aluminium et l’habillage constitué de panneaux standards isolés avec de la laine de roche, le tout coiffé d’une couverture surpressée », détaille Elie Smadja, le directeur général de Spaciotempo. Ladite couverture se compose de deux membranes en polyester enduites de PVC, séparées par une couche d’air qui sert à la fois d’isolant thermique et phonique tout en évitant la condensation.

Préfabriquée dans les ateliers de Spaciotempo à Flixecourt dans la Somme, la patinoire Albert-Ier a été construite en quatre-vingt-dix jours, pour un montant global inférieur à 3 millions d’euros, soit trois ou quatre fois moins cher qu’une structure en dur. Elle offre une capacité d’accueil de 700 places, dont 600 assises. Le bâtiment modulable est extensible dans le sens de la longueur, même si la patinoire répond déjà aux normes des fédérations sportives concernées.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X