Territoires

Région La Saerp à la recherche de nouveaux actionnaires

La Société d’aménagement et d’équipement de la région parisienne (Saerp) augmente son capital et, en tant que société publique locale (SPL), se cherche des partenaires parmi les collectivités franciliennes. Elle vise, dans les 18 mois, une augmentation de son capital de 1,3 million d’euros, ce qui le portera à 3,7 millions. « Parmi les actionnaires recherchés : des communes et conseils départementaux avec des projets, car c’est la valeur ajoutée de la Saerp », explique son président Gilles-Maurice Bellaïche, conseiller régional. Aujourd’hui, la région détient 97 % du capital, tandis que six communes val-de-marnaises (Alfortville, Charenton, Fontenay-sous-Bois, La Queue-en-Brie, Le Kremlin-Bicêtre, Saint-Maurice) se partagent les 3 % restants.

Outil privilégié de la région pour la construction d’équipements publics (lycées, locaux d’enseignement supérieur…), la Saerp se positionne de plus en plus sur la rénovation thermique de bâtiments publics (actuellement 10 opérations sur les lycées, 20 études en portefeuille) et les mises aux normes handicapés (interventions sur 20 lycées, 50 en études). La Saerp, qui revendique 107 opérations en cours (2,2 milliards d’investissement), travaille selon des procédures variées : du mandat simple au bail emphytéotique administratif d’au moins 18 ans. « Le statut de SPL, qui dispense les actionnaires de lancer des appels d’offres, permet de gagner de six à huit mois sur les chantiers », indique Isabelle Bonnaud-Jouin, directrice générale de la Saerp.
Le chiffre d’affaires est en hausse : 4,4 millions d’euros en 2014, 4,8 millions en 2015, 5,1 millions prévus en 2016. « Nous tablons, avec notre ouverture de capital, sur une croissance annuelle de 10 % du chiffre d’affaires », souligne Gilles-Maurice Bellaïche. Ce dernier se montre optimiste car, en 2020, les collectivités devront avoir engagé des travaux d’amélioration de performance énergétique sur leurs bâtiments. Du pain sur la planche en perspective.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X